alemán    
francés    
inglés    
euskera    
castellano    
Tuiter   Facebook  
Buscar 
Roncesvalles
Roncesvalles
 

XVI-XVIIIÈMES SIÈCLES

LE GRANDE RÉFORME


Martín de Azpilcueta.


Vers la moitié du XVIème siècle, le Prieur Francisco de Navarra, un intellectuel universitaire en provenance de l'exile, a marqué le début d'une période de stabilité dans l'administration économique qui s'est étendue dans trois siècles. Conseillé par Martín de Azpilcueta, Chanoine de Roncevaux et juriste de renom international, adopta en 1531 un nouveau modèle de gestion y répartition des rentes de la Collégiale. La réforme consistait à partager les revenus en trois parties équitables: une pour le Prieur, une autre pour le Chapitre et une autre pour les besoins d'assistance, construction et réhabilitation des édifices.

La nouvelle politique économique et le déclin du pèlerinage ont permis de destiner une troisième parti des rentes entièrement a la réhabilitation du patrimoine architecturale de la Collégiale. Quand en 1600 le poids de la neige a fait s'écrouler le toit du cloître gothique, il n'y a eu aucun problème pour le réparer rapidement.

Par ailleurs, les guerres continues entre l'Espagne et la France ont exigé de liquider les possessions situées en France, qui ont été échangées par des propriétés en territoire navarrais. Ces guerres, et le schisme de la Chrétienté ont provoqué une chute du nombre de pèlerins.

Le flux de pèlerins était minimale, mais la croissance économique a permis de bâtir de nouveaux édifices, tels que les logements des " beneficiados ", qui étaient des ecclésiastiques appartenant à un échelon inférieur à celui des chanoines.

 

Au XVIIème siècle on a fait construire l'hôtellerie, puis l' " ancien " moulin vers la fin du XVIIIème siècle. Dans cette logique, il n'est pas étonnant qu'on ait décidé d'ériger un nouvel hôpital dans le complexe de la Collégiale.

« XIVème siècle -|- XIXème siècle »